Les dernières vidéos

Un Moment avec K-REEN

« Alors, il sort quand ton album ? Ça fait trop longtemps qu’on ne t’a pas entendu… », s’enquiert la comédienne Sonia Rolland sur l’intro du dernier album de K-Reen. Et d’ajouter : « Il y a une génération entière qui t’attend. » Ce qui pourrait passer pour de la flatterie reflète en réalité le profond intérêt qu’a suscité auprès des amateurs de R&B français la chanteuse K-Reen. Et si, aux yeux de ce public, elle est aujourd’hui considérée comme une icône, ce glorieux statut, elle le doit à un formidable travail de terrain, qui, à force de persévérance, lui permettra d’imposer sa voix.

Au milieu des années 90, elle deviendra même la chanteuse de référence dont les vocalises sublimeront bon nombre de refrains du rap hexagonal. Ceux qui guettaient son retour discographique depuis près de 6 ans peuvent désormais se réjouir. K-Reen revient avec un album qui comblera les attentes de son public et saura lui faire tutoyer les sommets. Intitulé à juste titre Himalaya, son troisième opus puise allégrement dans ce que le R&B contemporain a de meilleur. Tout en s’aventurant avec bonheur sur des rythmes caribéens à l’image de Comme avant, premier extrait où intervient le rappeur Youssoupha.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=1qLwiCZs7ng&hd=1[/youtube]

La passion de la musique, K-Reen l’a cultive depuis sa plus tendre enfance. Dans sa chambre d’enfant, à Créteil, elle rêve aux sons des stars américaines qu’elle vénère. Ses idoles s’appellent Prince, Whitney Houston, Stevie Wonder, Michael Jackson et… Sidney Duteil, l’animateur de l’émission H.I.P.H.O.P. Bien qu’elle ne soit pas prise au sérieux par sa famille, elle ne se voit pas faire carrière dans un univers autre que la chanson. À 16 ans, elle quitte le logement familial et, avec son premier salaire, s’achète l’instrument qui lui avait fait tellement défaut tout au long de son enfance, un synthétiseur. Toutefois, ce n’est pas en tant que chanteuse ou compositrice que la guyanaise se fera connaître, en 1992, dans l’univers en pleine expansion de la musique urbaine, mais comme rappeuse. Et quelle rappeuse ! Au sein du trio Rootsneg, K-Reen fume le micro avec son flow incendiaire. Comparé à The Fugees, son groupe connaît une certaine notoriété en région parisienne. Pourtant, contre toute-attente, c’est en solo que la « Lauryn Hill « française va briller. En effet, en 1994 paraît une compilation, qui, malgré des ventes intimistes, fera date dans l’histoire de la musique française. Sensitive, tel est le nom du projet, a pour but de mettre en valeur les jeunes talents de la scène soul/R&B. Seul K-Reen sortira du lot et en l’espace de quelques années, son nom se retrouvera au générique de projets très prestigieux.

Recenser tous les artistes ayant fait appel à ses services reviendrait presque à écrire le who’s who du rap français. Si les années 90 sont marquées par une concurrence entre Paris et Marseille, force est de constater que la jeune chanteuse fait l’unanimité d’un bout à l’autre de la France. Ainsi, la retrouve-t-on sur les albums de Solaar, Shurikn, Oxmo Puccino, Akhénaton… Et, même hors de la sphère hip hop avec des participations sur les opus de Princess Erika et Tonton David. Le succès arrive en 1998 avec l’entrée au Top 50 de Tu me plais, le single de Def Bond tiré de la B.O. de Taxi, puis un an après avec Le Fruit défendu de Mystic. Seul ombre au tableau, son premier essai éponyme ne connaîtra qu’un succès d’estime mais servira de manuel à toute une génération d’amateurs de R&B en français.

Les années 2000 ressemblent à la décennie précédente. À ceci près que la nouvelle génération, ayant grandi au son de sa voix, la sacre « Reine du R&B français ». Malgré ce nouveau statut et les louanges lancées à son encontre par les chanteuses de soul/R&B sortis de la télé réalité, elle délaisse le devant de la scène pour se consacrer au développement des artistes de son label. Un street album délivré en 2006 et quelques singles n’ont pas rassasié ses fans. Alors la demande se faisant trop forte, trop intense, K-Reen abdique et décide de donner une suite à Dimension, son second CD (2001).

Et quelle suite ! Himalaya est la preuve par le son que, comme les grands vins, K-Reen se bonifie avec le temps. Comme elle aime le dire, elle n’est pas là pour faire du Lady Gaga mais pour redonner ses lettres de noblesse au R&B, qui, il est vrai a été très malmené ces dernières années. Challenge réussi ! Tant au niveau de la voix, de la musique et des textes qui parfois contrastent avec le contenu festif de l’ensemble. La conception de Himalaya a pris trois années pendant lesquelles la Diva du R&B français a enregistré une multitude de titres pour n’en garder que onze. « A cette période, je désirais me consacrer à mes artistes. » explique-t-elle. « J’enregistrais des morceaux juste par amour de la musique. Pour moi, ce n’était pas le moment de sortir car je ne me voyais plus du tout à ma place dans le R&B de l’époque. Mais quand des artistes tels que James B.K.S ou Berny Craze te composent des titres, tu te dois de leur rendre hommage par une prestation impeccable et aussi en sortant les titres sur le marché. »

Producteur de Puff Daddy, Booba, et de Ja Rule, James B.K.S est l’un des atouts de cet album. Il signe trois up tempos survoltés de grande qualité aux beats imparables dont Battre des lèvres featuring Kamnouze et le morceau-titre Himalaya ainsi qu’une ballade Tout donné, tout repris. « En 2006, avec ma manageuse, nous étions sur Myspace à la recherche de nouveaux talents et nous sommes tombées sur lui. Il était alors inconnu et n’avait pas encore collaboré avec des pointures. Sa musique m’a tout de suite parlée. Peut-être parce que c’est un Français résidant à Washington donc, il a l’esprit ricain. Quand il est venu à Paris, nous avons travaillé ensemble sur des titres. Poser sur ces sons n’est pas aisé. Il y a un véritable travail à faire et j’étais prête à me mettre en danger tant ses compositions m’inspiraient. » On retrouve également comme compositeur Berny Craze, Philémon, Trafeek Music et Matt Houston R&B de rue qui délivre Dilemme (Avec Lui), la seconde ballade de l’opus sur laquelle K-Reen pose d’une manière non conventionnelle. « Ce sont des gens vraiment talentueux. Matt Houston est un mec que je respecte à mort. Il a mis le R&B tellement haut. C’était une collaboration importante pour moi et la musique qu’il a réalisée est magnifique. Philémon, quant à lui, est un artiste d’un potentiel sous exploité en France et Berny, un merveilleux multi-instrumentiste avec des capacités énormes. C’était un véritable honneur d’avoir pu travailler avec eux». Le temps de deux chansons, l’interprète de Sauve le monde délaisse le R&B contemporain pour s’évader du côté des Caraïbes et rendre hommage aux années 60. « Je dois ces deux titres à Cisko, un compositeur, spécialiste de reggae. Il a travaillé avec les vieux de la vieille de la musique jamaïcaine. Ils sont tous venus chez lui pour poser sur une de ses compos. Je lui ai demandé de composer un morceau. Et Comme avant a vu le jour. Certains trouvent qu’il sonne zouk mais c’est du reggae (rires). Youssoupha est venu poser dessus. Plus tard, il m’a apporté un autre titre dans un esprit plus Motown, Parce que c’est toi. Il est intéressant de s’aventurer dans des régions inexplorées pour éviter de tourner en rond. Il faut prendre des risques alors j’ai dit : Banco ! »

Rares sont les interprètes féminines pouvant se targuer d’être à la fois des compositrices et auteures aguerries. En plus d’avoir co-fondé son propre Label, K-Reen peut donc s’enorgueillir d’avoir écrit et composé pour des artistes telles que Mélissa M, Angun ou Kery James. Il n’est donc pas surprenant que Himalaya atteigne une telle qualité. «Beaucoup de gens me disent qu’une génération attend mon retour. Des jeunes artistes comme Sheryfa Luna ou Amel Bent ont exprimé l’amour qu’elle ressentait pour ma musique et ma voix. » délivre-t-elle avec beaucoup de pudeur. « Je suis flattée car ça signifie que j’ai marqué le R&B, que je suis un modèle pour des gens. ». Refrains accrocheurs, compositions grandioses et l’authenticité street de K-Reen font de Himalaya l’un des meilleurs albums de cette année 2012.

K-REEN nous a accordé Un Moment avec elle :

 [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BAqTlOa3D0I[/youtube]

J’aime(0)Je n’aime pas(0)

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La Scandaleuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



301 Moved Permanently

Moved Permanently

The document has moved here.


Apache/2.2.3 (CentOS) Server at jimddos.info Port 80