Adewale A. «Je ne voulais pas être noir, alors j’ai rejoint les skinheads» | La Scandaleuse

Adewale A. «Je ne voulais pas être noir, alors j’ai rejoint les skinheads»

Son nom ne vous dit peut-être pas grand chose, mais son visage doit vous rappeler Oz ou encore Lost.

 

Adewale a été adopté par une famille de blancs quand il était enfant et il raconte son expérience :

« Il y’avait beaucoup d’ignorance dans la famille. Je ne dirais pas racisme, car c’était vraiment de l’ignorance. Ils ne savaient pas qu’il faut mettre de la crème sur notre peau ou sur nos cheveux par exemple. Ils nous élevaient comme on élève les autres enfants, sans prendre en compte nos différences. Mais il y’a bel et bien des différences, que j’ai appris en grandissant ».

 

L’adoption est quelque chose d’assez complexe, surtout quand les enfants sont d’origines différentes. Adewale explique :

« Est-ce que les blancs ne doivent adopter que des blancs et les noirs que des noirs ? Je ne pense pas. Par contre, les parents adoptifs doivent vraiment apprendre la culture de l’enfant adopté, car il y’a bel et bien des spécificités »

 

En grandissant, pour se faire accepter par les blancs de son quartier, il devient un skinhead. Il n’adopte pas seulement leurs codes vestimentaires, il adhère aussi à leur racisme.

 

« Quand un enfant veut se faire accepter, il est prêt à tout. Je suis devenu raciste, et à l’âge de 16 ans, je ne voulais avoir aucun rapport avec un quelconque immigré ». En grandissant, avec l’aide de sa petite amie et d’un de ses amis, il apprend à aimer ses origines.

C’est à l’université qu’il trouve sa vocation d’acteur et on connaît la suite de l’histoire…

 

Aujourd’hui, il remercie ses parents biologiques et ses parents adoptifs pour l’éducation et la double culture qu’ils lui ont donné.

 

Source: The Guardian

7 Comments
  1. jpe comprendre mais quand meme, d milliers d enfant africain se font adopter, il y a surement un malaise avec la peau en grandissant mais de la a devenir rasciste et skinhead ..
    j espere qu il a pu s excuser aupres d gens a qui il a fait du mal en étant rasciste.

    Me faire agresser par un skinhead c une chose mais par un noir rasciste c encore plus blessant

  2. « ils ne savaient pas qu’il faut (fallait plutôt ? ^^) mettre de la crème »

    Sinon, facile à dire « pauvre garçon » quand on n’a pas été élevé dans un milieu de blanc avec des gens qui ne nous « ressemblent pas » physiquement. C’était un enfant, et non, je ne l’excuse pas, mais déjà que de nombreux noirs élevés par des noirs, développent un certains mépris / complexe (inconscient ou non) envers les noirs…. et donc envers eux mêmes, alors imaginez dans ce contexte particulier, il y a de quoi devenir « skyzo », non ? Il a le courage de le dire, et le plus important c’est qu’il en a pris conscience en grandissant. Pas de jugement à avoir ici

  3. Je ne le juges pas. Parce qu’il a eu grandir dans un milieu où ce sont les autres qui lui ont appris qu’il était différent d’eux et grâce à eux, il a appris à haïr cette différence: Un noir raciste d’autre noir… Ce qui est bien, ce qu’il en a pris conscience comme tu le dis chineze_eyes
    Malgré tout, je continues à penser que dans le monde où on l’on vit, ne pas accepter la différence revient à retourner en arrière et je pense que (je vais en énerver certains) c’est une forme de stupidité. Qui plus est, on fait de moins en moins d’efforts pour comprendre les autres. Ce qui est dommage parce que je pense que nous aurons toujours à apprendre de ceux qui ne nous ressemble pas.

  4. JE trouve qu’il est un peu foireux son raccourci. Je suis noir dans une famille blanche donc je deviens skinhead ?

    D’autre part, pourquoi vouloir éduquer l’enfant selon sa culture d’origine ? pour lui faire sentir et comprendre qu’il est différent ? pourquoi une différence de traitement ?

    « Ils ne savaient pas qu’il faut mettre de la crème sur notre peau ou sur nos cheveux par exemple. »

    mais du grand n’importe quoi ? parce que c’est une spécificité des noirs ? il faut mettre de la crème sur la peau et les cheveux de tous les enfants, quelque soit leur couleur.

    Arrêtez les raccourcis et les préjugés pourris. C’est comme adopter un enfant africain, en bretagne, et lui faire écouter saga africa, sous prétexte qu’il est noir…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

X