La Scandaleuse entreprenariat : ATIKLAMAN LINGERIE | La Scandaleuse

La Scandaleuse entreprenariat : ATIKLAMAN LINGERIE

Atiklaman lingerie La Scandaleuse 3

Toujours à la recherche de nouveaux talents bien de chez nous, La Scandaleuse vous présente la marque de lingeries Atiklaman.

La créatrice, Api, nous parle de son parcours.

Peux-tu te présenter?

Hello, alors je suis Api. 32 ans, toutes ses dents et d’origine ivoirienne .Je suis la créatrice d’Atiklaman Lingerie. J’ai dû tomber dans la marmite de l’entreprenariat toute petite, puisqu’après des études scientifiques puis marketing je me suis tout de suite lancée dans la création d’entreprise. Domaine dans lequel j’ai eu des succès mitigés avant de me lancer dans Atiklaman lingerie.

Qu’est-ce qu’Atiklaman ?

Atiklaman lingerie comme son nom l’indique est une ligne de lingerie féminine dont la particularité est d’intégrer des tissus imprimés africains. Y sont associés aussi des accessoires africains tels des bijoux traditionnels, des cauris ou encore des perles.

C’est une ligne qui se veut glamour, sexy et en même temps assez gaie et chaude à l’image de l’Afrique.

Atiklaman lingerie La Scandaleuse

Comment est née la décision de création?

En fait, j’y avais déjà pensé il y a 3 ans. Mais à l’époque je ne pensais pas le marché prêt pour ce genre d’innovation et pour de la lingerie de maternité que je faisais à l’époque, il y avait trop de contraintes techniques pour pouvoir mettre l’idée en pratique. J’avais donc mis l’idée de côté et oublié.

En été 2012 quand l’idée m’est revenue en tête, l’utilisation du wax était en plein essor et vu que j’avais décidé de faire de la lingerie généraliste, cela devenait moins compliqué à mettre en œuvre. J’avais surtout plus d’expérience qu’il y a 3 ans donc plus armée mentalement et au niveau des compétences pour partir dans cette nouvelle aventure.

J’ai fait donc une rapide étude du marché et quelques essais que j’ai présentés à des amies qui ont beaucoup aimé, ça m’a encouragé et convaincue de me lancer.

Quels sont tes objectifs ?

Mon premier objectif déjà est de proposer des produits qui plaisent à la clientèle. 6 mois après le lancement officiel je suis toujours en évolution pour améliorer le design et la qualité des produits et services.

Mon deuxième objectif, c’est de réussir à développer Atiklaman, et réussir à l’imposer comme n’importe quelle autre marque de lingerie actuelle et la faire rentrer dans les mœurs.

Ce n’est pas un pari gagné d’avance mais je compte bien travailler dur pour cela. 

Atiklaman lingerie La Scandaleuse 2

Quelles ont été les différentes étapes de la création de ce projet?

Alors, ça a été plutôt vite. Entre le moment de l’idée et celui ou j’ai lancé le site de vente, il s’est écoulé moins de 3 mois. Ce n’est rien comparé à ma précédente expérience ou j’avais mis plus de 2 ans car j’étais autodidacte et j’ai appris directement sur le terrain en avançant à tâtons.

J’ai acquis donc un peu d’expérience qui m’a énormément servi.

Pour Atiklaman, au lieu de passer des mois à rédiger une étude de marché de 30 pages, j’ai plutôt réalisé des prototypes que j’ai présentés au public pour valider l’idée. Une fois fait, je me suis mise en quête d’un professionnel capable de réaliser des petites séries. Et enfin j’ai rédigé mon business plan pour le présenter aux financeurs afin d’obtenir un prêt de démarrage. J’étais alors convaincue que le projet était viable.

Quels conseils donnerais-tu aux lecteurs qui aimeraient se lancer dans l’entreprenariat?

Si vous vous sentez l’âme d’un entrepreneur, que vous sentez que vous avez une bonne idée, n’hésitez pas à la tester en version miniature et lancez-vous. Faites-vous accompagner si c’est possible. Remettez tout entre les mains de Dieu. Et surtout soyez passionnés, déterminés, parce que les choses ne se déroulent parfois pas exactement comme on le voudrait et c’est la passion, la foi et la volonté qui permettent de surmonter toutes les difficultés. La vie d’entrepreneur n’est pas de tout repos mais elle vaut la peine d’être vécue. On ne vit qu’une fois, alors foncez.

Atiklaman lingerie La Scandaleuse 4

Et pour fêter le lancement de la marque, avec le Code Scandaleuses, vous avez -15% sur le site!

Pour toutes celles qui commandent, vous avez la possibilité de participer au jeu concours avec tirage au sort pour gagner 7 lots de produits de beauté (soins, make up) d’une valeur de 70 euros.

Si vous voulez être glamour et afro, rendez vous chez Atiklaman!!!

Site de la marque : http://www.atiklaman.com/

Facebook de la marque : Facebook Atiklaman

N’hésitez pas!!!

14 Comments
  1. quel gachis !!! A force de mettre le wax a toutes les sauces, il en perd sa valeur !! N’oublions pas que les designeurs noires ont le droit de travailler d’autres matiéres que le wax !!!!
    allez combien de pouces en bas pour mon commentaire ???????

  2. « blabla », bien sur qu’elles ont le droit de travailler avec le wax mais qu’est-ce qui leur interdit de le faire ? « Gachis », hey pardon si tu n’aimes pas respecte au moins, non ? Il faut avouer que ces créations sont très jolies, je trouve pas que le fait qu’ils soit beaucoup utilisé fait que les créations en sont moins belles…
    En tout cas moi j’adore j’adore, je trouve ça magnifique !

  3. J’adore l’idée super concept ! Il n’y avait personne sur ce créneau en tout cas pas que je sache, je vais regarder la collection mais je suis déjà séduite en plus une compatriote raison de plus pour encourager!

  4. Tu sais faire quelque chose de tes mains mr ou mm « blabla » au lieu d’écrire des commentaires merdiques.
    Tu n’aimes peut etre pas les créations mais encourage au moins son action.
    Malheureusement, il y a encore trop de personnes qui utilisent leur energie pour casser plus que pour booster les autres. C’est ca le véritable gâchi !

    Big up ma chrichri en tous cas! Je remercie Dieu de m’avoir fait rencontrer une femme de principes et de valeur!
    Je vous encourage toutes à participer au jeu concours, vous ne serez pas déçues !!

  5. « Les createurs noirs ont le droit de travailler d’autres matières que le wax » dit blabla, mais c’est ce qu’ils ont fait durant toutes les decennies passées. Et pourquoi ne travailleraient ils pas sur des tissus bien de chez eux, ce qui fait leur toute leur specificité? Pourquoi toujours travailler avec les matières des autres et refaire ce qui se fait déja? Ou est la valeur ajoutée?? Il est peut etre temps que les africains commencent a croire en la valeur de leurs ressources pour l’exploiter aussi avant que d’autres le fasse a leur place (comme c’est le cas pour toutes nos richesses deja minières, bois, petrole, gaz,etc). Vous n’en avez pas marre de rejeter votre propre culture? Quand les grands createurs européens travaillent le wax, personne n’y trouvent a redire, on applaudit .mais quand les createurs africains travaillent les tissus de leur pays, on leur dit non , c’est trop, travaillez plutot les matières occidentales. Y a vraiment une contradiction. les chinois proposent des vetements avec des tissus bien de chez eux, les indiens aussi , ça ne pose aucun problème, au contraire je suis sure que leurs compatriotes trouvent excellent d’exporter leur culture ds le monde, mais à notre tour il faudrait que l’on se cache. c’est aberrant. Pour une fois ou des createurs font l’effort de sortir notre culture artistique du cercle fermé africano-africain et faire decouvrir au monde que notre création est exportable et utilisable par tous, il faudrait plutot les encourager plutot que les casser.

  6. Je trouve l’idée hyper stimulante et originale bien que le produit fini ne me plaise pas forcément, effectivement il faut encourager plutôt que de critiquer gratuitement.

  7. Enfin, ça fait tellement longtemps que j’attends ce genre d’initiatives, la lingerie en pagne de chez nous « j’en suis très fière », et je vais les porté avec joie pour mon époux stilyste Europeen qui refuse d’en créer depuis plusieurs années que je lui demande. Du courage une soeur…..

  8. C’est déjà accrochant comme style, rien qu’en les regardant sur les mannequins. Loin des critiques exprimées ici, l’initiative est plutôt louable. Valeur bien ordonnée commence par soi-même, qu’on se le dise bien. De la lingerie en tissu pagne, wax, cela diversifie davantage le côté « fashion » africain. À cette lingerie, je dirais « way to go ! »

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X