Vidéo : Naomi Campbell au Breakfast Club | La Scandaleuse

Vidéo : Naomi Campbell au Breakfast Club

naomi campbell breakfast club - la scandaleuse

La reine des podiums était à New York hier et en a profité pour faire un passage au Breakfast Club, l’émission qui cartonne aux Etats Unis.

Naomi Campbell qui vient de lancer la nouvelle saison de son émission The Face, arborait son nouveau style avec son petit afro bouclé qui lui va à ravir.

Alors qu’on l’imagine souvent comme une beauté froide (et un peu agressive…), Naomi a montré une facette qu’on ne connaissait pas et a parlé de tout, ses bonnes expériences, ses erreurs, sa vie amoureuse. Elle a même répondu avec humour lorsque Charlamagne lui a rappelé l’incident du téléphone !

Quelques extraits choisis pour vous :

Comment elle a fait pour garder ce corps : 

En fait dès l’âge de trois ans j’ai fait de la danse. Et puis, je dois être honnête pendant de nombreuses années, je n’ai rien fait… Je veux dire, je vais à la gym maintenant. Je fais du yoga et des pilates, mais c’est tout. Je ne suis pas quelqu’un qui aime la gym.

Sur sa relation avec Nelson Mandela qui la voyait comme sa petite fille :

Je suis allée au concours Miss Monde en 92 et je remercierai toujours Blair Underwood car il m’a fait découvrir l’ANC. Pendant que j’étais la bas j’ai gagné beaucoup d’argent et j’ai décidé de tout donner à l’ANC. Et soudainement on m’a dit que j’allais à Pretoria pour rencontrer Monsieur Nelson Mandela. A partir de là j’ai pu apprendre à le connaitre pendant 20 ans. Je n’ai jamais rencontré un autre être humain comme lui et je n’en rencontrerai jamais. Il me manque comme au monde entier. Et je me sens toujours privilégiée et bénie de pouvoir l’appeler TaTa.

Sur les modèles de nos jours : 

Je pense que tout doit évoluer, c’est un business et les temps changent. Et je pense, vous n’aurez plus jamais six ou sept modèles comme nous, avec la relation que nous avions. Cela n’arrivera jamais.

Sur son image de « bad girl » dans les médias :

On ne juge pas un livre à sa couverture. Ça ne veut pas dire que je n’ai pas eu mes moments de folie. On a tous été jeune mais j’espère être devenue plus mature avec l’age. Je pense que j’ai un petit coté « gangsta ».

Sur les réseaux sociaux qui se moquent de ses tempes dégarnies : 

Cela ne me dérange pas. Les réseaux sociaux sont comme la presse et j’ai une bonne carapace. (…) Je ne me réveille pas avec le visage que Renee [mon maquilleur] me fait tous les matins.

Sur son type d’hommes : 

Si un homme est intimidé par moi il ne me rencontrera jamais. Je n’ai pas vraiment de critères, si j’apprécie quelqu’un je l’apprécie, si je ne l’apprécie pas je ne l’apprécie pas. On doit sentir la connexion.

(Noir ou blanc?) Je ne fais pas de discrimination.

(Pauvre ou riche?) Je suis sortie avec des hommes créatifs et des hommes qui ne l’étaient pas. Ça fait 28 ans que je travaille, je peux prendre soin de moi.

Sur la drogue dans la mode

Je pense que tout le monde a ses problèmes psychologiques et c’est faux de dire que c’est juste une histoire de poids. Je suis encore en phase de guérison.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=xBoVc6jTh24[/youtube]

Encore une très bonne interview pour l’équipe du Breakfast Club, on aime cette Naomi détendue et pleine d’humour.

Prenez note, on dit plus un homme riche, mais un homme créatif!

2 Comments
  1. « Je ne fais pas de discrimination ». Vous entendez les filles ? On ne fait PAS de discrimination ! Il faut que ça rentre dans la tête de certaines une bonne fois pour toutes. Ah mais j’oubliais : quand c’est une Noire avec un Blanc au fond vous vous en foutez, mais quand c’est un Noire avec une Blanche wooo Seigneur le flot d’insulte qu’on va pas lire, parce que vous vous sentez en danger et en compétition. Héké, ça va aller…

  2. Question : Y’au noir(e) qu’on demande « noir(e) ou blanc(he) » ? Pck je n’ai jamais entendu ce genre de question posé à une célébrité blanche perso.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

X