Pourquoi les femmes se laissent-elles contrôler par leurs hommes? | La Scandaleuse

Pourquoi les femmes se laissent-elles contrôler par leurs hommes?

Cette question nous est venue après avoir vu cette photo

11899574_109417962746715_527614706_n

Le chanteur Ne-Yo va être papa pour la troisième fois, toutes nos félicitations à lui et sa nouvelle fiancée. Seulement à l’annonce de cette nouvelle, nous n’avons pas pu nous empêcher de repenser à son ex Monyetta Shaw, mère de ses deux premiers enfants.

En effet, dans sa télé-réalité Atlanta Exes, Monyetta avait déclaré que Ne-Yo lui aurait demandé d’effectuer une ligature des trompes car il ne souhaitait plus avoir d’enfants. Ne-Yo et Monyetta étaient fiancés à l’époque. Dans l’interview ci-dessous, Monyetta défend son gagne-pain ex-fiancé, en précisant qu’il s’agissait d’une décision mutuelle, prise pour le bien-être de leur famille.

Aujourd’hui, Monyetta Shaw et Ne-Yo sont séparés, Monyetta est une belle jeune femme dans la trentaine, donc qui peut encore refaire sa vie avec un autre homme, mais à qui elle ne pourra plus donner d’enfants, alors que Ne-Yo va devenir père puisque de son côté tout fonctionne.

ATLANTA, GA - MAY 16: Monyetta Shaw attends the AG Entertainment All White Affair on May 16, 2014 in Atlanta, Georgia. (Photo by Prince Williams/FilmMagic)
(Photo by Prince Williams/FilmMagic)

Est-ce juste de demander à sa fiancée (même pas sa femme) d’effectuer ce genre d’opération si tôt dans sa vie? Pourquoi Ne-Yo n’a-t-il pas égalemment fermé son usine de production?

Mais de manière générale, pourquoi nous les femmes avons tendance à renoncer, abandonner, ou sacrifier (assez facilement) une partie de nous même pour un homme qui ne nous promet même pas de rester à nos côtés pour toujours? Car en fait, c’est bien ce que le mariage signifie… pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Dans la vie on n’est jamais sûr de rien, donc pourquoi accepter de faire quelque chose d’irreversible sur le sentiment qu’un jour on aura la promesse qu’il sera toujours près de nous?

Pour Monyetta, c’était se ligaturer les trompes. Pour d’autres, c’est se faire refaire ceci, ou cela, c’est couper les ponts avec ses ami(e)s ou sa famille, c’est abandonner telle ou telle chose sous prétexte que Monsieur l’a demandé.

Pourquoi les femmes se laissent-elles contrôler par leurs hommes ?

3 Comments
  1. Une femme se laisse contrôler quand elle est amoureuse. Elle veut rentrer dans un moule qui ne lui correspond pas du tout juste pour faire plaisir à son chéri, par peur d’être quitter etc…
    C’est comme quand un garçon dit :  » j’aime pas quand ma copine va en boîte  » ou  » j’aime pas ton amie elle ne veut pas ton bonheur « . Le gars a parler, donc il faut exécuter loool.

    De toute façon les garçons ils aiment les femmes obéissantes mais les femmes rebelles ils ont du mal mdr.

  2. 1) 1m80 vs 1m70 (ou 1m75 vs 1m65) … Inégalité de silhouette : instinctivement, c’est le + grand qui impose la crainte et le respect … La vie nous a fabriquées plus petites et plus frêles, mais il parait que cela n’a aucune fonction dans l’espèce et que de nombreuses espèces ont au contraire des femelles bien plus imposantes que les mâles. Pourquoi la vie nous a t-elle donc fabriqué cette silhouette plus modeste que celle des hommes ? Peut-être justement pour ne pas leur faire peur, pour les encourager à nous approcher ?.. Ou tout simplement parce que leur role à eux est de voir loin (guetter), d’en imposer vis à vis des prédateurs imposants et des ennemis (les faire fuir si possible), et d’être capables de venir à bout d’un guerrier ennemi ou d’un gros animal en cumulant la puissance musculaire de chacun (guerre et chasse) ?
    2) La plupart des sociétés modernes (depuis l’invention de l’agriculture et donc la sédentarisation) sont patriarcales : le chef est un homme. Les autres hommes sont des sous-chefs. (Tentation assez naturelle pour certains de tyranniser…).
    3) La femme est pourvoyeuse du chromosome X (femelle), son rôle est de pérenniser (transmettre) la vie d’une manière générale et l’espèce en particulier. Elle porte donc en elle LA BASE de la vie, qui fut très longtemps dupliquée (X—) X) ce qui avait pas mal d’inconvénients (voir les cours de 3e) et pouvait pérenniser des malformations, des maladies, affaiblir l’espèce, stopper la vie… (Quoique… les scientifiques n’en sachant pas encore assez sur ce sujet… Ils s’interrogent toujours sur les réels inconvénients de la duplication pour la pérennisation de l’espèce, ce qui revient à se poser la question : POURQUOI la vie a t-elle inventé le chromosome Y ? (celui du mâle)
    4) L’homme est pourvoyeur de Y = la différence, la diversité, donc le renfort, une augmentation phénoménale des chances pour la vie. (A confirmer… Ce ne serait pas si sûr..)
    Noter que les religions ont rapidement suggéré le contraire : les hommes seraient le socle, les femmes leurs « aides ». Mouaha. Hihihi. 😉
    5) Y = testostérone —) agressivité, réactions rapides (innées, instinctives, intuitives, sans passer par la case réflexion), force, empathie réduite au silence : ce n’est pas le moment de pleurnicher sur le sort de la bestiole ou de l’ennemi qu’on va tuer, ni sur le sort du congénère qui va être sacrifié pour sauver tout le groupe, ni sur la future dépression de cette femme que l’on viole par instinct de transmission de son patrimoine génétique…
    C’est la nature qui fabrique et cultive cette agressivité et ce silence de l’empathie (provisoires car l’homme n’est pas en permanence agressif non plus !!…) Donc inutile de pleurnicher, ce serait reprocher aux hommes d’être … des mâles.
    La fonction fondamentale du mâle (outre la diversification et le renforcement de l’espèce) -depuis bien avant l’apparition des espèces humaines- est de guetter (attentifs à l’environnement, lecture fine des signes de la nature, regard porté loin…) et de réagir au quart de tour (action/réaction) :
    * alerter (probables inventeurs du langage d’alerte : le cri et les mouvements différenciés selon les différents dangers, venant du ciel ou du sol, de l’horizon ou de proximité…)
    * fuir, défendre, attaquer… selon les circonstances : choix immédiat, pas le temps de philosopher ni de tergiverser. D’où certaines qualités de la testostérone qui leur permet de couper court à la sentimentalité dans ces moments précis.
    Bref les hommes sont des guetteurs (langages spécifiques) et des guerriers (du muscle sur pattes et dans les bras + des tueurs).
    Les femelles (XX) ont sélectionné depuis la nuit des temps ces qualités agressives et réactives chez les mâles : mieux vaut un bon guetteur et un bon défenseur/attaquant qu’un dormeur-charmeur-babilleur… Nous restons vivantes + longtemps, nous et notre précieuse progéniture 😉
    6) Nous en sommes encore là : l’humain moderne a énormément évolué, les rôles homme/femme sont interchangeables sur bien des postes mais pas encore sur tous, d’autant plus que les sociétés veillent à ce que les femmes ne puissent pas être totalement indépendantes : revenus moindres, écartées des zones de pouvoir, peu voire pas du tout défendues par la justice dans les cas de violence, elles ne les signalent d’ailleurs pas la plupart du temps… Elles sont encore presque totalement soumises au contrôle des hommes, ELLES N’ONT PAS LE CHOIX.
    Bref les femmes portent (encore mais pas pour longtemps) l’avenir de la vie et de l’espèce pendant des mois et ont besoin de protection et de soutien : elles ne peuvent pas être au four et au moulin, d’autant que souvent le second petit arrive quand le premier n’est pas encore tout à fait debout et pas du tout indépendant.
    Ce BESOIN DE PROTECTION en fait des êtres DEPENDANTS.
    Qui dit dépendance dit soumission. A moins de développer des comportements tyranniques, ce qu’elles ne se gênent pas de faire mais en privé. N’est-ce pas ? (Hihi.) Soumission apparente, sociétale, culturelle…
    Les femmes ont une mission fondamentale, centrale, la plus importante (objectif VIE) : pour cela la nature les a dotées de forces et de qualités spécifiques (santé, longévité, résistance, endurance, patience, prudence, etc.) Toutes qualités nécessaires à l’assurance d’un bon développement du fœtus pendant 9 longs mois suivis d’un accouchement parfois très long (plusieurs jours) autrefois et encore maintenant très périlleux pour beaucoup de femmes dans le monde (animaux prédateurs et maladies, intoxications, climats rudes, très longues marches chargées de bébés, de victuailles et de matériel…)
    Les modes de fonctionnement du cerveau sont bel et bien différents entre les hommes et les femmes, chacun étant approprié pour ses fonctions fondamentales (hommes et femmes cultivent instinctivement des aptitudes différentes, même dans les sociétés modernes et cela n’est pas induit par l’éducation. Certains aspects de l’éducation ne font que cultiver les tendances naturelles). Il a été démontré (à confirmer évidemment par toute la science dédiée) scientifiquement récemment que les neurones des hommes et des femmes ne « circulaient » pas de la même façon : homme : avant/arrière —) actions/réactions rapides), femme (latéralement gauche/droite—) renforcer les liens, communication, gestion…)

    Notre espèce fait tout depuis le début pour être la plus forte : c’est l’ensemble de nos forces qui nous rend plus forts ensemble. Inutile de pleurnicher sur l’agressivité ou le manque d’empathie de bien des hommes : ils sont FAITS POUR ça. Mais cela n’est pas une règle générale, nous ne sommes plus des animaux comme les autres précisément car nous avons beaucoup plus évolué que les autres.
    Ainsi, des femmes peut-être dotées de plus de testostérone sont-elles ultra physiques, course de vitesse, compétitions sportives, musculature saillante, agressivité… Des hommes peut-être moins dotés en testostérone et dotés d’un peu plus d’hormones féminines sont-ils plus enclins à l’empathie, au soin… Il est plus que probable que ces caractères évoluent au cours de la vie, et selon l’existence menée par chacun dans son/ses environnement(s) familial, social, sociétal, et culturel spécifique(s).
    Et puis… si on se regarde BIEN : nous avons TOUS des caractères masculins et des caractères féminins, plus ou moins saillants, et variables au cours de notre vie.
    C’est ce qui fait notre FORCE : l’interchangeabilité, la flexibilité, l’adaptabilité, la plasticité du cerveau qui s’adapte à toutes sortes de situations (si je dois guetter je le peux, si je dois attaquer je le peux aussi, même si je suis une femme).

    Je suggère qu’au lieu de se demander pourquoi nous OBEISSONS aux exigences (parfois délirantes) masculines (ce qui jusqu’à présent a plutôt bien réussi à l’espèce et à la vie), nous devrions nous poser la question de notre avenir : le risque est là.
    1) Bientôt : utérus naturel inutile ? (Grossesses in utero ——-) grossesses in vitro commandées à distance par ordinateur !)
    2) Bientôt : fabrication de chromosomes complets en labo ? Le choix de certains gènes est déjà possible.
    3) Bientôt : …
    Et à ce moment-là, à quoi serviront encore les femmes ?????????
    Si les femmes ne prennent pas conscience de leur faiblesse (dans la société) et ne réagissent pas rapido, je ne donne pas lourd de leur avenir.
    Car alors elles ne serviront plus à grand chose. Si ce n’est à servir les hommes au lieu de servir la vie et l’espèce… Elever la marmaille sélectionnée et fabriquée par l’homme… Pérenniser les inégalités à tout jamais…
    Une caste d’esclaves bien pratique…
    Vous croyez que vos diplomes vont vous permettre de passer à travers la tourmente ?
    Hihi.
    Regardez-vous bien dans la glace et interrogez toutes les femmes autour de vous :
    * Laquelle ne doit qu’à elle-même ce qu’elle a ? (Instruction décidée par les hommes du Parlement, financée par la société gérée par les hommes du Parlement (eux-mêmes soumis au Chef), biens matériels acquis avec ses revenus grâce à la prise en charge des plus grosses dépenses par le mari… etc.)
    * Laquelle a réussi à s’offrir un logement seule ? (sans l’apport supérieur du mari, sans l’apport de l’héritage de papa, sans le Droit décidé par le Chef…)
    * Laquelle a réussi à élever sa marmaille seule ? (sans l’apport du père —) pension alimentaire, sans le soutien sonnant et trébuchant ou « en nature » (qui permet bien des économies) de papa-maman, sans l’aide de la société décidée par les hommes de l’Assemblée ?)
    Bref nous sommes TOTALEMENT dépendantes des hommes.
    Dans ces conditions, vous vous demandez encore … (question de départ) POURQUOI LES FEMMES SE LAISSENT CONTROLER PAR LES HOMMES ?
    Hihi.
    Bonne journée.

  3. Un des 7 pêcher capitaux l’orgueil:. L’emprise !! L’égoïste moi plus moin moi fois moi égale moi!!!! La peur de perdre contrôle…. il es pas birn ds Ca peau et pss sure de lui… il ce sens inférieur c’est une sensation d autorités il ce sens fort

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

X