LOVE : Le concept du 2ème bureau | La Scandaleuse

LOVE : Le concept du 2ème bureau

black-couple-breakup

Connaissez vous l’expression « 2ème bureau » ? Elle est souvent employée en Afrique pour qualifier la maîtresse d’un homme. En effet, quand l’homme va voir sa maîtresse, il dit à sa femme qu’il est encore au bureau, ainsi on appelle couramment la maîtresse la « 2ème bureau ».

Je me souviens plus jeune, j’entendais des histoires de femmes qui étaient des 2ème bureau et qui le vivaient très bien et déjà à l’époque, je me demandais comment elles faisaient.

Je pensais alors que c’était des histoires de tantines et que notre génération était différente.

En fait, les termes employés sont peut-être différents mais les situations sont les mêmes. Aujourd’hui encore, de toute origine et de tout âge, nombreuses sont les femmes qui acceptent d’être la deuxième et qui se complaisent dans cette situation.

Loin de moi l’idée de juger qui que ce soit, mais une question me turlupine : comment font-elles ?

Je me dis toujours que si une femme s’AIME, si elle se RESPECTE, connaît sa VALEUR, réalise qu’elle est une REINE et qu’elle devrait être traitée en conséquence, pourquoi accepterait-elle d’être l’entertainment d’un homme ?

Pour l’argent ? Pour ne pas être seule ? Pour s’amuser ?

Je me souviens de cette histoire que me racontait ma mère, de cette amie qu’elle avait au pays, qui était pendant plus de dix ans avec cet homme marié. Elle était l’autre femme. Puis un jour, l’homme est décédé et l’épouse a refusé que l’autre ne vienne aux funérailles. C’était un homme connu à l’époque et la maîtresse s’est retrouvée à regarder les funérailles de son bien-aimé à la télévision, comme tout le monde. Elle n’a jamais vraiment fait son deuil.

Etre l’autre vous place dans cette position où vous êtes là sans être là. Vous n’avez aucune réelle légitimité et tôt ou tard vous le ressentirez.  Et puis bon, ça arrange tellement l’homme que la maîtresse accepte la situation sans broncher.

L’amour de soi n’a pas de prix, pas de compromis : s’il ne peut/veut pas assumer de vous avoir complètement, il ne vous aura pas du tout ! En plus, vous verrez que l’avenir vous réserve tellement mieux…

 

 

 

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

X