La Scandaleuse a vu : Il a déjà tes yeux | La Scandaleuse

La Scandaleuse a vu : Il a déjà tes yeux

Sorti le 18 janvier, Il a déjà tes yeux est une comédie avec en tête d’affiche Aïssa Maïga et Lucien Jean-Baptiste.

Alors hier avec doudou on a décidé d’aller soutenir le film puisqu’il est réalisé par Lucien Jean-Baptiste, acteur, réalisateur et scénariste martiniquais. Il a réalisé notamment Première étoile, 30 degrés couleur et donc dernièrement Il a déjà tes Yeux.

Lucien Jean-Baptiste met toujours en première ligne les acteurs noirs dans ses films.

L’histoire se penche sur l’acceptabilité qu’une famille noire adopte un enfant blanc. Le contraire est accepté par la société mais si on redistribue les cartes, quelles seraient les réactions des proches de la famille ou encore de la DDASS ou ASE comme ils aiment le répéter dans le film.

Direction UGC Gobelins hier pour la séance de 20h20.

Le film commence plutôt bien, Paul et Salimata (Lucien Jean-Baptiste et Aïssa Maïga) ouvrent leur boutique de fleurs et apprennent dans la foulée que leur dossier d’adoption a été retenu. L’ASE leur a trouvé un bébé. Sauf que ce bébé est blanc. Et contrairement au fait que les blancs adoptent des enfants non caucasiens, cette nouvelle n’est pas du gout de tout le monde. L’assistante sociale, les parents de Salimata et les inconnus ont du mal à accepter ou même croire que des noirs puissent être les parents d’un petit blanc.

Si on devait noter le film, on lui donnerait 6/10.

L’histoire est sympa, les acteurs plutôt convaincants, surtout la mère de Salimata jouée par Marie-Philomène Nga. Un gros plus à Vincent Elbaz qui joue le rôle de Manu, le meilleur ami de Paul. Son personnage est hilarant, surtout la scène où il pète un câble parce que ses amis jouent avec la nourriture ou la scène de « la prise d’otage ».

Nos scènes préférées : Lorsque les amoureux présentent officiellement le petit Benjamin aux parents de Salimata et lorsque la mère de Salimata et ses amies se retrouvent au commissariat.

Conclusion : On vous conseille de voir ce film, d’abord parce qu’il y a beaucoup de noirs à l’affiche (et ça c’est rare en France et pour un film français) et aussi parce qu’il nous a fait passer un bon moment.

Beaucoup de tchips en perspective.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

X