LA SCANDALEUSE ENTREPRENARIAT : Sokona créatrice de So'Cup | La Scandaleuse

LA SCANDALEUSE ENTREPRENARIAT : Sokona créatrice de So’Cup

 

Vous le savez, chez nous, on aime mettre en avant les projets/concepts/business créés par les jeunes entrepreneurs de la diaspora afro/antillaise.

Nous vous avions déjà fait part des dangers des tampons suite à un reportage diffusé sur Arte. Reportage à revoir ici.

Alors pour cette interview, nous avons décidé de vous présenter la société So’Cup crééé par une jeune maman d’origine malienne de 27 ans.

1. Peux tu te présenter en quelques mots :

Bonjour, je suis Sokona, 27 ans. Voulant « aider les autres », après mon bac, j’ai effectué un BTS économie sociale et familiale et poursuivi par un diplôme d’état dans ce secteur (bac+3). Après l’obtention de mon diplôme, j’ai directement travaillé dans cette voie. Plus principalement dans le secteur de l’hébergement et du logement.
Ce travail me plaisait mais depuis une expérience en parallèle de mon activité principale dans le secteur du marketing relationnel, dans un coin de ma tête me trottait l’envie d’entreprendre.
Aujourd’hui, après trois mois dans cette aventure, j’ai pris la décision de démissionner de mon emploi afin de me consacrer à 100% à cette nouvelle activité.

2. Comment t’es venue l’idée de créer So Cup?

J’étais utilisatrice convaincue de la coupe menstruelle depuis de nombreuses années. En effet, je la trouve révolutionnaire ! Le soucis que j’avais et que j’ai pu en tester plusieurs mais à chaque fois il y avait un défaut plus ou moins gênant.
Le réel déclic s’est produit lors d’un séjour à la mer durant lequel je me suis lancée, au cours d’une conversation, dans une présentation des avantages de la cup. C’était tellement spontané et convaincant, que les réactions ont été unanimes. En effet, toutes les filles présentes en ont acquis une. Et de là, une amie m’a dit « sokona, oublie le social va vendre des cups ! ». Dans un premier temps, j’ai souhaité être revendeuse d’une marque déjà présente sur le marché. N’ayant eu aucune réponse à mes mails et appels, j’ai décidé de créer ma propre marque de coupe menstruelle.
Mon souhait était que ma cup puisse convenir à un maximum de femmes. De là, un long travail à été entrepris, je me suis associée à de nombreuses utilisatrices, des gynécologues, sages-femmes et professionnels de coupes menstruelles pour créer LA cup, c’est ainsi qu’est née So’Cup.
Concernant la production de la cup, je suis vraiment fière d’avoir pu trouver une usine française qui a su respecter le cahier des charges que j’avais établi.

3. Qu’est ce que so cup? 

La So’Cup est fabriquée en silicone médical et est hypoallergenique. Il s’agit d’une alternative chic, économique et écologique aux protections jetables que l’on peut utiliser en période de menstrues. Revenons sur chacun des points.
Chic : 
Soyons honnêtes, on a toute ces culottes spéciales règles. Sachez qu’une fois insérée, la So’Cup est totalement invisible, nous pouvons donc porter tous les vêtements que l’on souhaite sans aucun risque (aucune ficelle qui dépasse, possibilité de porter des vêtements moulants et de la lingerie fine).
De plus, le packaging à été travaillé afin de sublimer la So’Cup. Le coffret est sobre et épuré ce qui permet aussi de l’offrir.

Économique : 
La So’Cup peut être utilisée pendant 5 ans. Il n’y a donc plus besoin d’acheter des tampons et serviettes tous les mois.

Écologique : 
Au cours de sa vie, une femme utilise en moyenne 15000 tampons et serviettes. Imaginez le nombre de déchets à l’échelle planétaire, sachant que ces protections ne sont pas biodégradables et contiennent de nombreux produits chimiques (pesticides, agents blanchissants, chlores, etc).

4. Comment marche une cup?

La So’Cup s’insère dans le vagin. Une fois insérée, elle va se déployer et adhérer aux parois vaginales grâce à un effet ventouse. De ce fait, il n’y a aucun risque de fuites ! La cup sera simplement retenue par les muscles vaginaux. La So’Cup peut être portée pendant 6h. Ensuite il suffit de la nettoyer et de la remettre.

5. Est ce adapté à tous les flux?

Oui, étant moi-même porteuse d’un sterilet cuivre, j’ai des règles fortement abondantes et je porte la So’Cup sans aucun soucis. Dans le cas d’un flux très abondant la cup doit être vidée plus souvent pour éviter que le sang stagne trop longtemps sur les parois vaginales.

6. Est ce que c’est douloureux?

Bien insérée, la So’Cup se fait totalement oublier.
Chacune de ses caractéristiques a fait l’objet d’une attention particulière. Que ce soit la texture peau de pêche, la souplesse, la dimension des trous, la forme et la longueur de la tige, TOUT a pour vocation d’apporter un confort optimal.

7. As tu toi même vécu une mauvaise expérience avec les autres protections périodiques?

Oui avant l’utilisation de la cup, je mettais principalement des tampons. En effet, ayant des règles très abondantes, je n’ai jamais été à l’aise avec les serviettes hygiéniques que je trouve très inconfortables et pas glamour.
Je devais régulièrement changer mes tampons car ils étaient vite plein. Durant mes deux premiers jours de règles, toutes les 1-2h contre 4-5h avec une cup.
De plus, j’étais très sujette aux mycoses vaginales, depuis le port des coupes je n’ai plus eu aucune mycose.

8. Quels sont les tarifs?

Le coffret est à 29€, il contient : une So’Cup fabriquée en France, une pochette de rangement et un livret d’utilisation, qui explique en détail comment l’utiliser et l’entretenir.
Bien entretenue, la cup peut être gardée 5 ans.

9. Comment peut-on se fournir et avoir plus d’informations sur SoCup?

Pour passer commande voici le lien du site : www.socup.fr
Personnellement, ce qui m’a manqué lorsque j’ai voulu sauter le pas, c’est quelqu’un qui me rassure et qui répond à toutes mes questions. Au-delà du produit, ma volonté avec So’Cup est d’accompagner les nouvelles utilisatrices dans cette habitude qui va révolutionner leur épisode mensuel.
La livraison est possible au sein de l’Europe, DOM-TOM et certains pays en Afrique.

10. Conclusion

Nous avons au cours de cette interview parlé de la coupe menstruelle de manière synthétique, si certaines souhaitent un complément d’information, je suis facilement joignable sur les réseaux sociaux.

Pour retrouver Sokona et avoir un complément d’informations, c’est ici que ça se passe :

Facebook

Instagram

Merci pour cet échange ça été un plaisir de pouvoir faire part de mon parcours…

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

X