COMMENT BIEN VIVRE SON ACCOUCHEMENT? | Scandee

COMMENT BIEN VIVRE SON ACCOUCHEMENT?

Maternité Port Royal – Paris

Avant toute chose, chaque femme, chaque grossesse est différente! Ceci étant dit, quel que soit notre caractère, notre mental, on a tous (oui je dis tous parce que certains hommes se sentent très investis par ce jour j) appréhendé cet exercice (Moi la 1ère).
Et pourtant j’ai eu un accouchement tellement serein… Je vous explique comment.

Une de mes plus grandes angoisses c’était ce terme barbare qu’est l’épisiotomie (episio comme disent les connaisseurs)! Qu’est ce que c’est? C’est la décision que prend votre accoucheur de sectionner votre périnée au niveau de l’anus pour permettre au bébé de sortir. Soit parce qu’il prend trop de temps et sa vie ou la votre est en danger, soit parce qu’ils en ont marre d’attendre (je rigole… quoique…)! Ça, additionné aux déchirures, je vous raconte pas les insomnies!

Durant toute ma grossesse je n’avais que ce mot à la bouche! Mon historique était rempli de recherches “comment éviter l’épisiotomie” “épisiotomie, les risques” “qu’est ce que l’épisiotomie” “statistiques épisiotomie par hopital”, bref une obsession.

Vu que j’avais été arrêtée à 3 mois de grossesse suite à un cerclage, j’avais du temps à tuer.

J’en étais arrivée à demander à mon gynéco de me programmer une césarienne pour éviter ça! Bon il m’a enchaînée bien comme il faut donc j’ai cherché d’autres solutions.

J’étais tombée sur un épisode des maternelles (ma passion durant la grossesse) dans lequel ils ont abordé le sujet. Ils ont parlé des taux en Asie, des hôpitaux qui sont contre blablabla. Ils ont aussi parlé de cette poire appelée epi-no inspirée par des méthodes d’accoucheurs africains. Elle aurait pour but de dilater le périnée pour faciliter le passage de bébé.
Puis est arrivée ma sage femme (SF pour aller plus vite).
Je lui ai expliqué mon angoisse. Elle m’a alors donné 3 conseils qui m’ont radicalement permis d’éviter épisio, déchirures, tout.

Le 1er c’est qu’il fallait que je fasse des massages de mon périnée. Dans une posture digne d’une contorsionniste mais après tout j’étais prête à me faire charcuter cadeau pour éviter ça donc pourquoi pas. Le rapport étant que plus votre périnée sera souple, détendu, plus la tête de bébé passera facilement.

Le 2nd : La péridurale empêche de bien sentir les moments où il faut pousser et où se trouve le bébé. 1 critère de plus qui favorise les déchirures. C’est pour ça que j’ai choisi d’accoucher sans. Mais attention à la base je ne suis pas douillette. Je suis ce genre qui ne prend pas de médicaments quand elle a mal.

3ème et dernier conseil : Accoucher sur le dos multiplie les risques de déchirure ou d’épisiotomie. C’est simple en étant allongée le bébé est obligée de pousser au niveau de l’anus pour sortir, ce qui peut provoquer des déchirures! Alors qu’en étant allongée sur le côté (ce que j’ai choisi) ou debout le chemin de sortie est pile poil au niveau de la tête du bébé.
Ce n’est pas pour rien que la position allongée s’appelle “position gynécologique”! Parce qu’elle est plus pratique pour eux.

Résultat quand le travail a commencé, 6 poussées, et bébé était dehors. Zéro déchirure, zéro épisiotomie! Le rêve! Est ce que ces méthodes m’ont évitée tout ça? J’en reste persuadée.

Alors encore une fois, chaque femme et chaque grossesse est différente! Mais prenez le temps d’en parler à vos SF.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X